Dans cette rubrique, retrouvez des photos et des vidéos des étapes importantes dans les vignes tout au long de l'année (les différents travaux, les stades de développement) et à la cave (étiquetage, mise en bouteille...)


Le travail du sol

Après la vendange, le premier labour est le cavaillonnage qui soulève la terre du rang pour recouvrir le pied de vigne pour le protéger du froid de l'hiver.

Quelques mois plus tard, à l' arrivée des beaux jours, on procède à la manœuvre inverse du décavaillonnage.

Puis il faut aérer la terre tassée, la décompacter, détruire les mauvaises herbes qui font concurrence à la vigne, favoriser et entretenir la vie microbienne du sol pour conserver la fraîcheur et l'hygrométrie du sous-sol.

Le travail du sol mécanique permet de réduire voire de stopper l'utilisation de produits chimiques tels que les herbicides, les engrais chimiques.


Le rembobinage des fils

Il s'agit de rembobiner les fils de palissage mécanique qui gêneraient pendant la taille et la descente des bois.


La taille

Cette technique qui s'effectue pendant le repos végétatif de la vigne consiste à diminuer le nombre de rameaux pour limiter et fortifier ceux qui restent, les futurs porteurs de raisin. Tout l'art du vigneron réside dans la juste appréciation des rameaux à tailler et de ceux à conserver pour préserver le bon équilibre du pied de vigne, tant pour l'année en cours que pour les années futures.

En Alsace, la taille habituellement pratiquée est dite "taille Guyot double" qui consiste à laisser deux sarments fructifères.


Les arcures

 

 

Après la taille et la descente des bois, les baguettes qui subsistent sont orientées vers le bas et attachées sur le fil de fer. Ce sont les arcures. Cette technique ralentit la circulation de la sève et permet aux bourgeons de profiter de manière homogène de l'afflux de sève.


Les pleurs de la vigne

 

 

 

                   Les pleurs de la vigne sont en réalité de la sève.

                   La vigne sort doucement de la dormance, elle recommence                     à faire circuler la sève dans les baguettes.


Le débourrement

 

 

 

           C'est l'éclosion des bourgeons, qui s'ouvrent pour faire apparaître              de petites feuilles.

           Cette étape correspond au réveil végétatif de la vigne.


L'épamprage

 

 

L'épamprage consiste à éliminer à la main les repousses de rameaux non fructifères qui poussent sur le pied de vigne (comme sur la photo avant/après). Cela favorise la maturation des rameaux fructifères futurs porteurs de raisin.


Le palissage

Qu'il soit manuel ou mécanique (cf vidéo), le palissage consiste à relever les rameaux et à les placer entre les fils de fer. Cette technique a plusieurs objectifs : favoriser la photosynthèse et le mûrissement des raisins en exposant les grappes au soleil,  éviter l'entassement des rameaux et des feuilles, favoriser l'aération des raisins pour prévenir des maladies et faciliter le travail de la vigne en laissant les rangs accessibles pour le passage du tracteur.


Le rognage

Le rognage consiste à couper l'extrémité des rameaux afin de maintenir leur port dressé en réduisant leur longueur avant qu' ils ne retombent. Cette technique améliore l'ensoleillement, l'aération des grappes et favorise la fructification et la bonne maturation des raisins.


L'effeuillage

L'effeuillage de printemps, qui consiste à enlever les vieilles feuilles qui n'ont plus de rôle photosynthétique, favorise l’aération et l'ensoleillement des grappes. C'est une technique pour prévenir et lutter contre les maladies cryptogamiques (mildiou, oïdium, botrytis...)

Un second effeuillage aura lieu quelques jours avant les vendanges pour accélérer la maturation en exposant les grappes au soleil et pour faciliter la récolte manuelle en rendant les grappes plus visibles.


Le tirage du Crémant d'Alsace

Cette opération est la première de la transformation du vin tranquille en vin effervescent. Elle consiste à mettre en bouteille le vin tranquille auquel on a rajouté une liqueur composée de sucre et de levures qui va provoquer une seconde fermentation en bouteille et la formation des bulles. Au domaine, les bouteilles sont stockées 12 mois sur latte pour la seconde fermentation appelée "prise de mousse".


Le remuage du crémant d 'Alsace

 

 

Après les seconde fermentation en bouteille et l'élevage, chaque bouteille de crémant est installée sur un pupitre de façon inclinée, la tête vers le bas. Débute alors l'opération du remuage qui consiste à tourner chaque bouteille plusieurs fois par jour pour faire glisser le dépôt de levures dans le col.